"Lire c'est rĂȘver les yeux ouverts"...

« La petite fille de la rue Maple »

BABELIO

Un roman qui n’est pas trĂšs rĂ©cent (2013) mais dont j’avais envie de vous parler aujourd’hui car il fait vraiment partie de mes coups de ❀ livresques que je recommande aux lecteurs de la mĂ©diathĂšque…

Pour rĂ©sumer…

Nous sommes en Ă©tĂ© 1955… Shakerag, quartier noir de Tupelo dans le Mississippi… Vous imaginez dĂ©jĂ  le contexte : haine raciale, sĂ©grĂ©gation, violence …

« C’est sur un air de blues jouĂ© Ă  l’harmonica que Billie, dix ans, apprend que sa mĂšre va mourir. Face Ă  l’inacceptable, elle dĂ©cide alors de braver son entourage et de retrouver son pĂšre, un musicien de blues autrefois renommĂ©, mais qui vient de passer plusieurs annĂ©es en prison, un homme dont ni sa mĂšre ni sa grand-mĂšre ne lui parlent jamais. Pour Billie, c’est la seule façon de dĂ©fier le sort, et de trouver un nouveau point d’ancrage dans un monde qu’elle voit encore comme une enfant, mais que l’adolescente qui pointe en elle pressent plein de mystĂšres et de dangers. Sans savoir qu’en se lançant dans cette quĂȘte elle va faire voler en Ă©clats des secrets enfouis depuis bien longtemps, et faire Ă©clater une vĂ©ritĂ© bouleversante sur ses origines. »

(Sources : Babelio)

J’ai aimé :

  • L’auteure, Elaine Hussey, a su dĂ©peindre les mentalitĂ©s de l’Ă©poque, les conditions de vie etc…
  • On pourrait croire que l’histoire est vraie tellement on est captivĂ© jusqu’Ă  la fin!
  • Dans la lignĂ©e des romans tels que « La couleur des sentiments« , « Les larmes noires de Mary Luther » ou encore « La colline aux esclaves« , « La couleur pourpre« …
  • Cette pĂ©riode m’intĂ©resse beaucoup car finalement cette Ă©poque faites d’injustice, de violence envers une « simple » couleur de peau, de haine n’est pas si vieille que cela…
  • Le style d’Ă©criture de Hussey est plaisant, tout en douceur et sans redondance,
  • Les personnages ont leur caractĂšre bien Ă  eux, on les aime ou pas…
  • Une belle leçon de courage, de tolĂ©rance; un message d’espoir et de tolĂ©rance face aux prĂ©jugĂ©s…

J’ai moins aimĂ© :

  • Je n’ai pas Ă©tĂ© autant « touchĂ©e » par ce roman que par « La couleur des sentiments » (qui reste pour moi une rĂ©fĂ©rence en la matiĂšre) mais ce titre est devenu pour moi un gros coup de ❀ quand mĂȘme!

Un extrait :

« Le pardon, ou ce qui y ressemble, vient aisĂ©ment quand on est en compagnie de sa meilleure amie, sous une lune si belle qu’elle donne envie de pleurer. Il vient moins aisĂ©ment lorsqu’on est de nouveau prĂ©cipitĂ© sous la froide lumiĂšre de la rĂ©alitĂ©. »

Un conseil, pour terminer ce post : plongez vous dans cette histoire, sans à priori, et donnez moi votre avis!

Des ❀

signature

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 rĂ©flexions au sujet de “« La petite fille de la rue Maple »”

  1. Hello Ginie, je ne connaissais pas du tout ce livre et je suis ravie de le dĂ©couvrir Ă  travers Toi : il a l’air aussi fantastique que prenant et..prĂ©cieux 💖🙏 dis-moi, penses-tu que pourrais Ă©galement le faire lire Ă  mon’ fils de 14Ă s ??il ne connaĂźt encore pas bien cette Ă©poque et j’ai l’impression qu’il pourrait apprendre quelques petites choses …en plus de cette belle histoire ? đŸ€” merveilleuse fin de semaine Ă  Toi ma twin 💖💖💋💋

    Aimé par 1 personne

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.